Let’s stop wars in the Middle-East !

Libera, Associations, Names and Numbers Against Mafias, adheres and joins the appeal made by « Rete della Pace » on April the 5th 2018 to ask for the ceasing of wars in Middle-East.You’ll find the appeal in English version here.

Cease fire !
Let’s stop the wars in Middle-East.

It’s been too long since people started dying in Syria, Palestine, Libya, Egypt, Iraq, Yemen and in the regions where mainly live Kurds… The Middle-East and the Mediterranean are turning into a giant battlefield. Nowadays, the risk a conflict is going to break out involving all the mondial superpuissances is more than real. The consequences could be tragical and unimaginable.
Billions of people, all over the world, from all cultures and religions, are now saying : «  stop wars, stop death, stop suffering ». And our voice is joining theirs.

Wars generate wars, whose victims are civil populations, oppressed and deprived of there fundamental rights, amongst which their right to live.
We have to stop the weapons, to block their sale to the countries at war. Now, quick. We have to ensure international law is implemented : it is the only condition to protect civil population, to stop oppression and occupation, to active mediation between the conflicting parties.

We cannot wait any longer and postpone decisions and responsibility. The limit has expired. Now, quick, we have to help victims, to cure the injured, to rescue those who run away from the horror. Then, we’ll have to punish those responsible, to recognize the populations their rights and to support them in their democratic, civil and liberty path.
We are now looking to the European Union that has to take action, a strong political decision consistent with the principles and values fixed in the Treaty, in the Charter of Fundamental Rights of the European Union, in the Agreements and International conventions. The European Union has to be the mediator and bring the United States of America and Russia back to the dialogue.
We are asking our country to be an agent of peace, to put into action the « rejection of war » by not authorizing military operations and by launching peace policy in the Mediterranean.

No one must feel powerless. This is the moment for everyone of us to act for reconciliation.
We will do our part, with campaign for disarmament, with civil peace measures, bottom-up diplomacy, the support of who supports peace also within the conflicts, to give a voice to those who still believe in fraternity and non-violence.
Now, quick.

Rete della Pace

– We invite associations and organisations to help, as soon as tomorrow and in the next few days, mobilise for peace (secular or religious) in every city, every communal, every parish.
– We invite each and every one of you to « do something against war », a symbolic but practical gesture : expose on the balcony the Peace Flag, light a hope candle in front of your window, pin a piece of white fabric to your vest to support disarmament.

 

____________________________________________________

 

Libera, Associations, Noms et Chiffres contre les mafias, adhère et se joint à l’appel lancé par la « Rete della pace » le 05 Avril 2018 pour demander l’arrêt des guerres au Moyen-Orient. Retrouvez l’appel de la « Rete delle Pace » en français.

Cessez-le-feu !
Arrêtons les guerres au Moyen-Orient

Depuis bien trop longtemps on meurt en Syrie, en Palestine, en Libye, en Égypte, en Iraq, au Yémen, dans les régions à majorité kurde … Le Moyen-Orient et la Méditerranée sont en train de se transformer en un champ de bataille géant. Aujourd’hui, le risque d’un conflit impliquant les hyper-puissances mondiales est réel. Les conséquences peuvent être tragiques et inimaginables.
Des millions de personnes à travers le monde, de toutes les cultures et les religions, disent : « Stop aux guerres, aux morts, à la souffrance ». Et nous unissons notre voix à la leur.

Les guerres engendrent des guerres, dont les victimes sont les populations civiles, oppressées et privée de leurs droits fondamentaux, surtout leur droit à la vie.
Les armes doivent êtres saisies, les ventes de ces dernières aux pays en guerres doivent être bloquées. Tout de suite, vite. Le droit international doit être respecté : c’est la seule condition pour protéger la population civile, stopper l’oppression et l’occupation, initier la médiation entre les belligérants.
Nous ne pouvons plus attendre, repousser les décisions, dénier notre responsabilité. La date limite a expiré. Tout de suite, très vite, nous devons aider les victimes, soigner les blessés, secourir ceux qui fuient de cette horreur. Puis, nous devrons punir les responsables, reconnaître les droits fondamentaux des populations et les soutenir dans leur parcours démocratique, civil, de libération.

Nous nous tourons vers l’Union Européenne que doit prendre une décision, réaliser une action politique forte de pacification cohérente avec les principes et les valeurs fixées dans le Traité, dans la Charte Européenne des Droits de l’Homme, dans les Accords et les Conventions internationales. L’Union Européenne sert de médiateur et fait revenir au dialogue les États-Unis et la Russie.
Nous demandons à notre pays d’être un acteur de la paix, de mettre en action leur discours sur le « refus de la guerre » en empêchant les opérations militaires et en lançant une politique de paix dans la Méditerranée.
Personne ne doit se sentir impuissant. C’est le moment pour tous d’agir pour la réconciliation.
Nous jouerons notre rôle, avec les campagnes sur le désarmement, avec les interventions civiles de paix, la diplomatie par la base, le soutien à ceux qui opèreront pour la paix alors qu’ils sont au coeur des conflits : pour donner une voix à ceux qui croient encore à la fraternité et à la non-violence.
Tout de suite, vite.

Rete della Pace

– Nous invitons les associations, les organisations, les associations locales, à convoquer, dès demain et dans les prochains jours, des mobilisations laïques ou religieuses en faveur de la paix dans chaque ville, chaque mairie, chaque église.
– Nous invitons chacun à « faire quelque chose contre la guerre », un geste symbolique mais concret : mettre sur votre balcon, à votre fenêtre, le drapeau de la paix, allumer une bougie symbolisant l’espoir à votre fenêtre, épingler sur votre veste un bout de tissu blanc en faveur du désarmement.